Offre de thèse : Imagerie photoacoustique endoscopique de la vascularisation de ménisque in vivo

Contexte

L’équipe OPTIMA (OPTique et IMAgerie) du LIPhy dans lequel se déroulera cette thèse a acquis depuis une dizaine d’années une expertise en imagerie laser et plus récemment dans en imagerie photoacoustiques, activité financée depuis 2016 par un projet ERC. Cette thèse s’intègre dans le projet MenisCare qui rassemble les laboratoires Liphy (Université Grenoble-Alpes) et Creatis (Université Lyon 1), le CIC-IT (Centre d’Investigation Clinique- Innovation Technologique) du CHU Grenoble Alpes et deux PME, Cartimage Medical (La Tronche) et ACS Biotech (Lyon). Ce projet vise à proposer une nouvelle approche de la chirurgie du ménisque du genou, en favorisant la réparation des lésions méniscales plutôt que l’ablation (méniscectomie).

Description

L’objectif de cette thèse est de réaliser un système d’imagerie photoacoustique endoscopique permettant de mesurer la densité de vascularisation d’un ménisque in vivo sur animal. En effet, à l’heure actuelle, la littérature montre un taux d’échec de la réparation méniscale entre 5% et 43%. Un des critères majeurs pour l’établissement d’un pronostic de succès de la réparation du ménisque est la présence de capillaires sanguins (micro-vascularisation) dans la zone lésée à suturer. Or cette micro-vascularisation est à l’heure actuelle détectable uniquement par des techniques invasives comme l’immuno-histologie. Il est donc essentiel d’apporter une technique non invasive de mesure qui permette de déterminer, avec un niveau de certitude suffisant, si une suture peut être réalisée avec succès sur un ménisque.

D’autres d’informations sont disponibles dans ce document. (source: www-liphy.ujf-grenoble.fr)

Contact

Eric LACOT (Pr UGA)
eric.lacot@univ-grenoble-alpes.fr
Tel: (33)4.76.51.43.58
Fax: (33)4.76 63 54 95

Lire la suite

PhD offer: Minimally-invasive photoacoustic microendoscopy

Context

The PhD work will take place at the Laboratoire Interdisciplinaire de Physique, which is located on the campus of the University Grenoble Alpes. Grenoble is an extremely dynamic and academic global city, with low rents.

In the context of the ERC-funded COHERENCE project, our group develops new methods for photoacoustic imaging and innovative approaches to perform photoacoustic microendoscopy in biological tissue at the minimal possible invasiveness. At the core of the endoscopy project is the demonstration in recent years that multimode optical waveguides may be used to perform high-resolution optical imaging, with a footprint much smaller than conventional approaches based on fiber bundles or scanning-based devices, for comparable imaging performances.

Description

The general objective of the PhD project will be to design a prototype of minimally invasive photoacoustic microendoscopy. In terms of instrumentation, one challenge will be to develop novel methods to build a fast-imaging device: the approaches implemented to date are too slow to be used for biomedical purposes, as they not only require very long calibration steps but also very long acquisition times. Another general challenge for optical microendoscopy with multimode waveguides is the sensitivity of multimode propagation to the fiber conformation, which to date has limited the approach to rigid devices. One objective of the PhD project will be to develop and implement innovative methods to perform microendoscopy with a flexible device. The PhD project will involve both experimental and methodological developments.

More information and details in this document. (source: www-liphy.ujf-grenoble.fr)

Contact

Lire la suite

5ème édition de la journée sur la « Co-conception: capteurs hybrides et algorithmes pour des systèmes innovants »

Télécom ParisTech, 46 Rue Barrault, 75013 Paris
vendredi 9 novembre 2018
Journée des GDR ISIS, MIA, Ondes et MaDICS

APPEL A COMMUNICATIONS

La conception de systèmes d’acquisition d’images a connu un renouveau grâce aux approches « co-conçues » pour lesquelles le dispositif d’imagerie, de détection ou de mesure est étroitement associé aux algorithmes employés pour traiter les données.

Dans de nombreux domaines, tels que la photographie numérique, la microscopie, la télédétection, l’astronomie ou l’imagerie radar, de nouveaux dispositifs d’acquisition sont développés pour dépasser les performances des systèmes traditionnels, en termes de « qualité image », d’encombrement, de poids, de consommation d’énergie ou pour ajouter de nouvelles fonctionnalités aux caméras et instruments d’acquisition d’images et de vidéos. La conception de ces nouveaux instruments repose souvent sur une approche pluridisciplinaire pour modéliser et optimiser simultanément les paramètres de l’instrument et les traitements numériques en tenant compte des contraintes de l’application visée. La conception conjointe conduit à développer de nouveaux instruments dits « non conventionnels » ou « hybrides », pour lesquels l’instrument et les traitements sont indissociables.

Ces journées sont ouvertes à plusieurs thématiques, qui comprennent entre autres la liste suivante :

  • les nouvelles modalités d’imagerie non-conventionnelle, par exemple
    • imagerie plenoptique, light-field, restauration du front d’onde
    • imagerie multi-canaux (polarimetric and hyper-spectral imaging), multi-modale (imagerie photo-acoustique)
    • imagerie cohérente et interférométrique
    • microscopie confocale et nanoscopie
    • photographie computationnelle, synthèse d’ouverture, flutter-shutter, masques d’ouverture et de phase, bracketing & fusion multi-images, HDR, etc.
    • imagerie 3D, multi-stéréo, etc.
  • des nouveaux algorithmes associés à ces instruments
    • problèmes inverses en optique
    • compressed sensing pour imagerie non-conventionnelle
    • sur-résolution, déconvolution aveugle, etc.
  • la co-conception système – traitement, notamment :
    • la modélisation de la performance des systèmes, en lien avec leurs fonctionnalités
    • l’optimisation conjointe des paramètres d’un système et sa chaîne de traitement pour une fonctionnalité donnée
    • les nouvelles problématiques, les enjeux et questions encore ouvertes

L’objectif de cette rencontre est de favoriser les échanges entre tous les acteurs (industriels, académiques) de toutes les disciplines intéressées par ces nouvelles approches au travers :

  • de présentations orales
  • de posters
  • de démonstrations
  • de discussions informelles

Merci de nous faire parvenir vos propositions (max. 1 page par résumé) en spécifiant le format de présentation préféré (oral, poster, démo) par courriel, au plus tard le

30 septembre 2018

aux coordonnées suivantes :

Pauline TROUVÉ
ONERA
pauline.trouve@onera.fr
Yohann TENDERO
Telecom ParisTech
yohann.tendero@telecom-paristech.fr
Andrés ALMANSA
CNRS – MAP5, Université Paris Descartes
andres.almansa@parisdescartes.fr
Matthieu BOFFETY
Institut d’Optique
matthieu.boffety@institutoptique.fr

Lire la suite

Offre de poste : Enseignant-chercheur en Électromagnétisme

Contexte

L’ENAC est une des plus importantes grandes écoles ou universités aéronautiques en Europe. Le spectre des métiers auxquels l’ENAC forme est très large : des pilotes de ligne, des contrôleurs aériens, ou encore des ingénieurs et des professionnels de haut niveau capables de concevoir et faire évoluer les systèmes aéronautiques.

Les équipes de recherche de l’ENAC travaillent activement pour un transport aérien toujours plus sûr, efficace et durable. Parmi celles-ci, l’équipe TELECOM vise à améliorer les systèmes de Communications, Navigation et Surveillance (CNS) dans un contexte très exigeant en termes de performances et de sécurité. Cette équipe comprend trois axes dont l’axe ÉlectroMagnétisme et Antennes (EMA) qui a pour enjeu principal le développement des systèmes aéronautiques et le maintien de leurs performances dans des environnements électromagnétiques complexes, devant répondre à des exigences de miniaturisation et de combinaison de services.

L’axe EMA est un interlocuteur privilégié de l’aviation civile en France (DGAC) et en Europe en termes d’expertises et de recherches sur les problématiques propagation et antenne. Cet axe réalise également des projets de recherche avec et pour des industriels du spatial et de l’aéronautique.

Description

L’Enseignant-Chercheur recruté sera rattaché à l’axe EMA de l’équipe TELECOM. Il assurera une double mission d’enseignant et de chercheur dans le domaine de l’électromagnétisme et plus particulièrement des antennes et de la propagation.

Plus d’informations sur le profil recherché et les activités en charges sont disponibles dans ce document.

An english version of this offer is available in this document.

Contact

Pour candidater, envoyer avant le 14/08/2018 un CV comprenant une liste de vos publications et une lettre de motivation à :

Lire la suite

fiche bilan : Capteurs Magnétiques & Électromagnétiques (EM) et Applications

Intitulé de l’événement : Capteurs Magnétiques & Électromagnétiques (EM) et Applications Dates : 31/05 – 01/06 2018
Lieu : G2Elab/UMR CNRS 5269, Grenoble
GTs impliqués : GT3 Partenariat hors GDR : G2Elab/UMR CNRS 5269, Grenoble et LGO/IUEM UMR CNRS 6538/UBO Brest
Mots clefs : capteurs magnétiques et électromagnétiques (EM), phénomènes physiques et technologies émergentes des capteurs de demain, électronique de spin, spintronique, magnonique, dispositifs, réseaux de capteurs, capteurs intelligents et communicants, applications, imagerie magnétique haute résolution, RMN, CND, magnétométrie à grande résolution et haute sensibilité, géophysique
# de participants : 44 # de posters : 11 # de présentations orales : 15
Bref descriptif de l’évènement :
La manifestation a été hébergée, co-organisée et cofinancée par le laboratoire G2Elab/UMR 5269 CNRS/Université Grenoble Alpes avec le concours et le cofinancement du laboratoire LGO/UMR CNRS 6538 de l’Institut Universitaire Européen de la Mer (IUEM) de l’UBO à Brest. Elle a eu lieu au site GreEn-ER du G2Elab à Grenoble. Les (JTs) ont été préparées en accord avec le budget alloué (GDR Ondes, G2Elab, LGO/IUEM) et se sont très bien passées. Compte-tenu du cadre exceptionnel et très agréable de Grenoble, on a réussi à organiser un beau « workshop » dans un domaine de pointe et en plein essor. Selon un sondage partiel, elles ont été appréciées dans tous les aspects de leur déroulement (niveau et étendue scientifique, accueil sur place, encadrement organisationnel, etc.). En particulier, on note un accueil très sympathique et professionnel apporté aux (JTs) par le G2Elab et par le Comité d’organisation des (JTs).
Bref bilan scientifique – grandes tendances :
Les thématiques abordées concernaient les problématiques de recherche d’actualité, comme : (i) Technologie de détection liée à l’électronique de spin/spintronique/magnonique, (ii) Dispositifs de détection pour les applications extrêmes (milieux biomédical, géosciences,..), (iii) Magnétométrie à haute sensibilité, (iv) Développement des dispositifs de détection électromagnétique (EM), (v) Réseaux de capteurs, capteurs communicants, etc. Ces (JTs) ont permis de discuter des dernières avancées dans le domaine avec les différentes communautés et l’industrie impliquée. Les présentations orales et posters étaient de haut niveau et scientifiquement représentatives et équilibrées. Elles représentaient, en totalité, quelques dizaines (~ 70) d’auteurs/co-auteurs de communications ou d’exposés et d’organismes de recherches distincts nationaux ou internationaux (CNRS, CEA, Universités, Centres de Recherches, DGA, Industrie, etc.). Ainsi, elles assuraient une palette représentative des prestations portant sur un large éventail de thèmes scientifiques et technologiques intéressant les participants.
Exposés invités :

  • Aktham Asfour (G2Elab-Grenoble), « Capteurs à Magnéto-Impédance Géante (GMI) : récents développements » (session plénière)
  • Olivier Klein (Spintech-Grenoble), « Building the « doped fiber  » for magnons with spin transfert torque to propagating spin-wave »
  • Nicolas Biziere (CEMES-Toulouse), « Influence de la structure des matériaux pour les applications en spintronique et magnonique »
  • Ursula Ebels (Spintech-Grenoble), « Spintorque driven excitations : Towards RF Wireless Communication »
  • Vianney Poiron (Gulplug-Grenoble) et Olivier Coutelou (Schneider Electric-Grenoble), « E-Cube : a self-powerded wireless sensor »
Faits marquants :
Le contour et l’étendue de ces JTs ont été fixés par le programme d’actions statutaires du GT3/ GDR Ondes CNRS 2451, inspirés par la « Mission pour l’interdisciplinarité » du CNRS et liés aux « Instruments aux limites », dans le cadre de besoins réels des capteurs innovants et de grandes performances, avec l’accent porté sur l’aspect innovant lié à l’électronique de spin, la spintronique et la magnonique. Il y avait 8 industriels ou semi-industriel présents, de type « start-up » ou bien confirmés (CNRS/Thales – lab. d’Albert Fert, prix Nobel de Physique en 2008, SPINTECH, par exemple).
Il est à rappeler que le GT3/GDR Ondes couvre plusieurs domaines, de la physique du capteur aux mathématiques appliquées, en passant par une modélisation fine du problème direct et par toutes les simulations numériques associées à la propagation d’ondes. Il se situe donc et tout naturellement au carrefour de plusieurs disciplines scientifiques.

Lire la suite

offre d’emploi de CDD : Ingénieur Chercheur (H/F) – Hyperfréquences

Contexte

Détect Réseaux est une entreprise lyonnaise ayant développé un savoir-faire reconnu dans la détection et le géoréférencement de réseaux enterrés. Première franchise nationale de la détection de réseaux, Détect Réseaux déploie sur toute la France un réseau d’experts indépendants et expérimentés. L’entreprise en expansion, est présente à Lyon, Nantes, Montpellier, Dijon, Tulle, Saint-Étienne et Paris.
Les experts Détect Réseaux interviennent au cœur de situations complexes où la moindre erreur porte à conséquence. La fiabilité des données mesurées est leur priorité.

A partir de cette expertise dans le domaine des géosciences appliquées aux Travaux Publics, la Société a, en partenariat avec un laboratoire de recherche de base (Institut Fresnel, Marseille) spécialisé en imagerie hyperfréquence, projeté un tout nouvel équipement d’inspection aux performances décuplées et capable de nouvelles applications.

Description

Elle recherche un ingénieur/chercheur (H/F) si possible avec quelques années d’expérience dans le domaine des hyperfréquences pour avaliser ce projet à fort contenu scientifique et technique en conduisant la réalisation du dispositif multi/antennes, multifréquences projeté. Il aura en charge tout d’abord la réalisation d’un démonstrateur prototype version 0 capable d’opérer sur un site témoin afin de montrer la faisabilité de l’approche
choisie. Cette première étape de concrétisation sera de courte durée (6/8 mois) et sera prolongée par un travail d’optimisation (impliquant une part de recherche) devant amener à échéance de quelques années (2 à 3 environ) à un prototype définitif donnant l’image la plus expressive jamais atteinte du sous- sol inspecté.

Conduit en coopération étroite entre le laboratoire de recherche apportant les bases scientifiques et l’entreprise Detect Réseaux apportant son terrain d’expérimentation, ce travail implique la connaissance des champs
électromagnétiques, leur propagation ainsi que la spécificité du domaine hyperfréquence. Des compétences en électronique hyperfréquence ainsi qu’en conception d’antenne seraient appréciées.

D’autres informations dans ce document.

Contact

Jean-David BIGONI
jdbigoni@detect-reseaux.fr
01 80 88 45 91 / 06 01 78 53 63

Lire la suite

Offre de poste CDI : Jeune docteur électronique de puissance

Contexte

Créée en 2014, Elistair est une startup de drones civils, qui conçoit, produit et commercialise des solutions de drones filaires, pour les acteurs de la sécurité civile, les forces d’interventions, les sociétés de sécurité et les grands comptes industriels. Les solutions développées par Elistair s’appuient sur une technologie brevetée de micro-fil, et sont déployées pour des missions d’observation aérienne longue durée, ou des missions de télécommunications d’urgence. La société commercialise ses produits en Europe, en Amérique du Sud et en Asie. Elistair s’est rapidement développée et structurée pour devenir un des principaux acteurs du drone
filaire au niveau national puis international.

Soutenue par le fonds d’investissement Starquest et DDrone Invest, la société est lauréate du concours Alliance à San Francisco et lauréate du programme Européen Horizon 2020. En 2016, Elistair a remporté le « Technology Innovator Award 2016 » de Frost & Sullivan, ainsi que le« Ace Innovation Award » au Paris Air Forum.

Description

Dans le cadre de l’accélération de son développement, Elistair renforce son équipe R&D et ouvre un poste de docteur en électronique de puissance orienté CEM dans ses bureaux à Lyon.

Pleinement intégré au sein de l’équipe R&D, sous la responsabilité du CTO, au sein de l’équipe électronique vous aurez la responsabilité du développement de nouveaux convertisseurs permettant d’augmenter les  performances des systèmes filaires existants.

Vous assurez la recherche et la qualification de nouveaux fournisseurs, participez à l’industrialisation des systèmes avec les différents partenaires et ingénieurs R&D et au dépôt des brevets.

D’autres informations à propos du profil recherché dans ce document.

Contact et dépôt de candidature

CV et lettre de motivation à l’adresse : jobs@elistair.com

Lire la suite

PostDoctoral offer: AIMS : Big data technologies for real time monitoring of the environmental impact of offshore human activities.

Context

The AIMS project consists of building an integrated system for monitoring offshore human activities to assess the impact of these activities on marine fauna, and especially on marine mammals. The whole system is built around big-data technologies and aims to use benefits of such technologies to collect and analyze all possible data related to the marine environment and the offshore human activities.

The purpose of AIMS is to design integrated technologies for decreasing the financial, logistical and technical costs of marine environmental monitoring, assessments and studies. AIMS is based on buoys embedding data processing and upload to the data lake. Such devices make it easier to investigate the anthropogenic impact on the wildlife.

Description

The candidate for this post-doctoral offer, available at the University of Caen Normandy – CNRS UMR6072 – Caen, France, will mainly have to:

  1. simulate wave equations based on PDE
  2. study how deep learning can be used to solve these PDE
  3. work in the context of bio-acoustics / marine data.

All information about the expected profile and experience can be found in this document.

Contact

Lire la suite

Offre de poste CDI : Ingénieur de Recherche Systèmes RADAR

Contexte

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2000 personnes. Placé sous la tutelle du Ministère de la Défense, il dispose d’un budget de 230 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars…

Le Département Electromagnétisme et Radar (DEMR) est à l’origine ou développe de nombreux concepts radars innovants, exploités dans des réalisations marquantes (GRAVES, NOSTRADAMUS, radar passif, SETHI, HYCAM…). Les projets correspondants sont soutenus par la DGA, l’ESA, l’Union Européenne et d’autres clients industriels ou publics.

Description

Au Département Electromagnétisme et Radar (DEMR), vous serez amené à concevoir, développer ou enrichir des modèles de capteurs radar, participer à l’intégration de ces modèles dans des simulations numériques pour les exploiter sur des scénarios représentatifs et réalistes. Votre expérience est mise à profit pour mener des études de conception et d’évaluation de performances de systèmes radar innovants, soit par l’expérimentation, soit par la simulation numérique. Vous participez à l’expertise de travaux français ou étrangers au profit des services techniques étatiques.

Vos travaux se dérouleront dans le cadre de projets DGA et Industriel. Le caractère pluridisciplinaire des études nécessitera une collaboration étroite avec d’autres unités et départements spécialisés de l’ONERA.

D’autres informations à propos du profil recherché dans ce document.

Contact

Merci de déposer votre candidature (LM et CV) en ligne sur www.onera.fr sous la référence n° TP/DEMR/MEMR/CDI/2632.

Lire la suite

Offre de poste CDI : Ingénieur de Recherche « Modélisation et étude de l’impact de l’environnement sur les systèmes RADAR et RADIOCOM »

Contexte

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2 000 personnes. Placé sous la tutelle du ministère de la défense, il dispose d’un budget de 230 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars…

Description

Au sein de l’unité de recherches «Propagation, Environnement et Radiocommunications», vous êtes plus particulièrement chargé d’études et de recherches sur l’impact de la scène et de l’environnement sur l’amélioration des performances des systèmes radar et de radiocommunication (GE, communications) dans des contextes aéronautique, spatial et de défense, c’est-à-dire :

  • le développement de modèles statistiques ou physiques (propagation, fouillis, cibles) des interactions des ondes électromagnétiques en milieu maritime (océans, cours d’eau), terrestre (urbain, végétation, sol) ou atmosphérique (réfraction, turbulence);
  • le développement et la mise en œuvre de techniques de traitement dans des simulations de systèmes radioélectriques intégrant le comportement des capteurs dans les environnements maritime, terrestre ou atmosphérique et utilisant des bases de données complexes;
  • la mise en œuvre de campagnes de mesures notamment en environnements marin, rural et urbain (acquisition de signaux radioélectriques à partir des moyens expérimentaux de l’unité PER et de DEMR) et du traitement des données recueillies pour la validation expérimentale des modèles et des techniques de traitement.

D’autres informations à propos du profil recherché dans ce document.

Contact

Merci de déposer votre candidature (LM et CV) en ligne sur www.onera.fr sous la référence N° DTP/DEMR/PER/CDI/2635.

Lire la suite