Skip to main content

GT1 – Modélisation des phénomènes de diffraction et de propagation électromagnétique et acoustique

Le GT1 est un groupe thématique qui a pour vocation de créer des liens et des échanges entre les chercheurs de la communauté des ondes. Comme son nom l’indique, il n’est pas ciblé sur un domaine d’application particulier et il entend mettre en contact des équipes de recherche et développement qui appartiennent à des communautés parfois différentes mais qui sont de près ou de loin concernées par la modélisation des ondes (électromagnétiques ou acoustiques/élastiques).

La modélisation couvre les formalismes mathématiques sous-jacents aux problèmes des ondes (propagation, diffraction, diffusion, etc.), les méthodes de résolution numérique des équations aux dérivées partielles (ou intégrales), les outils de simulation, …

Parmi les objectifs généraux du groupe figurent notamment la diffusion et la mutualisation des connaissances en matière de modèles et méthodes ainsi que le rapprochement des différentes communautés liées aux ondes.

Le GT1 souhaite pouvoir établir un lien régulier entre des travaux « amont » plutôt orientés vers les modèles (laboratoires du domaine des mathématiques appliquées et de l’analyse numérique) et les études plus particulièrement guidées par les retombées applicatives. Il s’emploiera naturellement à identifier les « dénominateurs communs » aux travaux de modélisation menés dans des secteurs d’application parfois différents et à favoriser le dialogue entre les différents groupes thématiques. Il s’efforcera également, comme durant la période précédente, à organiser des journées thématiques susceptibles d’intéresser conjointement les partenaires académiques et le Club des partenaires.

Parmi les points forts de la période précédente peuvent être mentionnées des actions à l’interface avec d’autres GDR (ULTRASONS, IMCODE, ISIS). Cette démarche sera poursuivie sur la période 2010-2013 et des contacts ont déjà été pris en ce sens. Une extension plus active du périmètre thématique du GT1 vers le domaine de l’acoustique, traditionnellement moins représenté dans les journées que celui de l’électromagnétisme, reste d’actualité. La mise en place d’opérations de « benchmarking », afin de confronter les modèles sur des cas tests au sein de la communauté, apparaît en revanche une tâche délicate à mener à bien comme l’a montré l’initiative lancée sans succès en 2008.

Enfin, le GT1 veut pouvoir assurer une expertise auprès des autres groupes thématiques et mettre les compétences des laboratoires au service de la formation des jeunes docteurs par des séminaires et des conférences pédagogiques.

Animateurs