Offre de poste CDI : Ingénieur de Recherche Systèmes RADAR

Contexte

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2000 personnes. Placé sous la tutelle du Ministère de la Défense, il dispose d’un budget de 230 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars…

Le Département Electromagnétisme et Radar (DEMR) est à l’origine ou développe de nombreux concepts radars innovants, exploités dans des réalisations marquantes (GRAVES, NOSTRADAMUS, radar passif, SETHI, HYCAM…). Les projets correspondants sont soutenus par la DGA, l’ESA, l’Union Européenne et d’autres clients industriels ou publics.

Description

Au Département Electromagnétisme et Radar (DEMR), vous serez amené à concevoir, développer ou enrichir des modèles de capteurs radar, participer à l’intégration de ces modèles dans des simulations numériques pour les exploiter sur des scénarios représentatifs et réalistes. Votre expérience est mise à profit pour mener des études de conception et d’évaluation de performances de systèmes radar innovants, soit par l’expérimentation, soit par la simulation numérique. Vous participez à l’expertise de travaux français ou étrangers au profit des services techniques étatiques.

Vos travaux se dérouleront dans le cadre de projets DGA et Industriel. Le caractère pluridisciplinaire des études nécessitera une collaboration étroite avec d’autres unités et départements spécialisés de l’ONERA.

D’autres informations à propos du profil recherché dans ce document.

Contact

Merci de déposer votre candidature (LM et CV) en ligne sur www.onera.fr sous la référence n° TP/DEMR/MEMR/CDI/2632.

Lire la suite

Offre de poste CDI : Ingénieur de Recherche « Modélisation et étude de l’impact de l’environnement sur les systèmes RADAR et RADIOCOM »

Contexte

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2 000 personnes. Placé sous la tutelle du ministère de la défense, il dispose d’un budget de 230 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars…

Description

Au sein de l’unité de recherches «Propagation, Environnement et Radiocommunications», vous êtes plus particulièrement chargé d’études et de recherches sur l’impact de la scène et de l’environnement sur l’amélioration des performances des systèmes radar et de radiocommunication (GE, communications) dans des contextes aéronautique, spatial et de défense, c’est-à-dire :

  • le développement de modèles statistiques ou physiques (propagation, fouillis, cibles) des interactions des ondes électromagnétiques en milieu maritime (océans, cours d’eau), terrestre (urbain, végétation, sol) ou atmosphérique (réfraction, turbulence);
  • le développement et la mise en œuvre de techniques de traitement dans des simulations de systèmes radioélectriques intégrant le comportement des capteurs dans les environnements maritime, terrestre ou atmosphérique et utilisant des bases de données complexes;
  • la mise en œuvre de campagnes de mesures notamment en environnements marin, rural et urbain (acquisition de signaux radioélectriques à partir des moyens expérimentaux de l’unité PER et de DEMR) et du traitement des données recueillies pour la validation expérimentale des modèles et des techniques de traitement.

D’autres informations à propos du profil recherché dans ce document.

Contact

Merci de déposer votre candidature (LM et CV) en ligne sur www.onera.fr sous la référence N° DTP/DEMR/PER/CDI/2635.

Lire la suite

Offre de poste CDI : Ingénieur de Recherche « Modélisation et étude de l’impact de la propagation troposphérique sur les liaisons de radiocommunication à fréquences élevées »

Contexte

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2 000 personnes. Placé sous la tutelle du ministère de la défense, il dispose d’un budget de 230 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars…

Description

Au sein de l’unité de recherches «Propagation, Environnement et Radiocommunications», vous êtes plus particulièrement chargé d’études et de recherches sur l’impact du canal de propagation dans l’atmosphère et sur l’amélioration des performances des liaisons de données pour systèmes aérospatiaux (drones, aéronefs, satellites) dans des contextes aéronautique, spatial et de défense, c’est-à-dire :

  • le développement et la validation de modèles de propagation statistiques ou déterministes prenant en compte la physique de l’atmosphère, pour des applications radiocommunications (liaisons drones,
    communications par satellite);
  • le dimensionnement et l’évaluation des performances par simulation ou par démonstration de liaisons de contrôle / commande de drones ou de liaisons de rapatriement de données de charges utiles embarquées sur drones ou sur satellites GEO et NGSO;
  • la définition et la mise en oeuvre de campagnes de mesures satellitaires ou avec aéronef, puis du traitement et de l’exploitation des données recueillies, pour la validation expérimentale des modèles de propagation et des performances des liaisons de communication.

D’autres informations à propos du profil recherché dans ce document.

Contact

Merci de déposer votre candidature (LM et CV) en ligne sur www.onera.fr sous la référence N° DTP/DEMR/PER/CDI/2703.

Lire la suite

Offre de poste CDI : Ingénieur de Recherche « Impact de l’environnement et de la propagation sur les systèmes de radiocommunications »

Contexte

L’ONERA, acteur central de la recherche aéronautique et spatiale, emploie environ 2 000 personnes. Placé sous la tutelle du Ministère de la Défense, il dispose d’un budget de 230 millions d’euros dont plus de la moitié provient de contrats commerciaux. Expert étatique, l’ONERA prépare la défense de demain, répond aux enjeux aéronautiques et spatiaux du futur, et contribue à la compétitivité de l’industrie aérospatiale. Il maîtrise toutes les disciplines et technologies du domaine. Tous les grands programmes aérospatiaux civils et militaires en France et en Europe portent une part de l’ADN de l’ONERA : Ariane, Airbus, Falcon, Rafale, missiles, hélicoptères, moteurs, radars…

Description

Au sein de l’unité de recherche «Propagation, Environnement et Radiocommunications» du Département Electromagnétisme et Radar (DEMR), vous êtes plus particulièrement chargé d’études et de recherches sur l’amélioration des performances des systèmes de radiocommunications (communications, navigation, guerre électronique,) dans des contextes aéronautique, spatial et de défense, c’est-à-dire :

  • Le développement et la mise en œuvre de modèles statistiques, déterministes ou physico-statistiques de l’environnement (canal et fouillis) et des interactions des ondes électromagnétiques avec la scène en milieu urbain ou à travers la végétation.
  • De la conception, de la réalisation et de la validation de moyens expérimentaux (dispositifs d’écoute, mesures d’interférences, instrumentations de mesures de propagation ou de systèmes de communication basés par exemple sur le SDR) permettant la mise en œuvre d’expérimentations sur le terrain : milieu urbain, zones rurales ou maritimes.
  • De la mise en œuvre de campagnes de mesures notamment en milieu urbain (acquisition de signaux radioélectriques à partir des moyens expérimentaux de l’unité PER) et du traitement des données recueillies pour la validation expérimentale des modèles et des techniques de traitement.

D’autres informations à propos du profil recherché dans ce document.

Contact

Merci de déposer votre candidature (LM et CV) en ligne sur www.onera.fr sous la référence N° TP/DEMR/CDI/2633.

Lire la suite

Offre de poste : Ingénieur de Recherche en développement d’instrument

Contexte

Le Laboratoire Géosciences Océan est une Unité Mixte de Recherche (UMR 6538) ayant pour tutelles l’Université de Brest (UBO) et le CNRS. Il est hébergé à l’IUEM sur le site du technopôle Brest Iroise.

Pour ses travaux de recherche et d’observation, le LGO met en oeuvre  de façon récurrente de l’instrumentation géophysique marine (sismique, sismomètres fond de mer, hydrophones, échosondeurs, géodésie, ADCP et électromagnétique) et terrestre (drone, laser terrestre, sismographes). L’amélioration et le renouvellement de dispositifs d’acquisition de données originaux et le développement de thématiques nouvelles nécessitent la présence d’un ingénieur pour concevoir, développer, valider et valoriser des outils innovants en géophysique marine.

Le laboratoire est l’un des moteurs et partenaires du projet CPER 2016-2021 « Observation 3D de l’océan » destiné à financer en partie ces nouveaux instruments.

Description

L’ingénieur(e) en instrumentation recherché(e) interagira avec les chercheurs du laboratoire impliqués dans les taches d’observation ou les projets de recherche, pour assurer la conception, la réalisation, la mise en exploitation de dispositifs expérimentaux en domaine marin. Il(elle) collaborera avec le personnel (en CDD et permanent) attaché au parc instrumental et participera aux campagnes de validation et d’acquisition en mer.

Plus d’informations à propos des compétences et du profil recherché sont disponibles dans ce document.

Contact

Si cette fonction vous intéresse, prenez contact avec :

Délégation CNRS DR17 – Délégation Bretagne – Pays de la Loire
1 rue A. et Y. Meynier
35069 RENNES cedex
02.99.28.68.57
recrutement@dr17.cnrs.fr
Pour postuler à cette fonction, vous devez joindre un cv et une lettre de motivation.

Lire la suite

Offre de poste CDD : Ingénieur de Recherche en Calcul Scientifique

Contexte

Le Laboratoire d’Electronique, Antennes et Télécommunications (LEAT) est une Unité Mixte Université Nice Sophia Antipolis (membre Université Côte d’Azur) – CNRS (UMR n°7248). Il est situé sur le campus SophiaTech qui est un pôle de formation et de recherche dédié aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) associant les acteurs académiques (UNS, INRIA, EURECOM, CNRS, Polytech’ Nice Sophia, Mines Paris Tech, etc.), des pôles de compétitivité, de nombreuses associations et des plateformes technologiques (Conception de CIMPACA, Télécoms). En partenariat avec le CNRS, des industriels, des organismes et laboratoires publics français et étrangers dans le cadre de nombreux projets, contrats, collaborations, le LEAT développe ses recherches organisées en trois thématiques, CMA (Conception et Modélisation d’Antennes), MCSOC (Modélisation, Conception Système d’Objets Communicants) et ISA (Imagerie microondes et Systèmes d’Antennes).

Le laboratoire compte à ce jour 69 membres dont 30 permanents et 39 non-permanents (doctorants, post-doctorants, etc.)

Description

Ce recrutement permettra de renforcer la collaboration entre Orange et l’Unité dans le cadre du Laboratoire commun CREMANT dans le domaine de la modélisation numérique en électromagnétisme et de contribuer au développement du logiciel TLM pour lequel le LEAT est un expert reconnu par la DGA (Direction Générale des Armements) dans les domaines des antennes VLF et de l’exposition des personnes aux rayonnements électromagnétiques (DREP).

Dans l’organisation du laboratoire, la personne recrutée sera directement affectée dans les équipes de recherche de l’unité. Son activité sera mutualisée pour les trois thématiques. Ses missions le conduiront à intervenir très activement dans les nombreux projets dans lesquels le laboratoire est impliqué. Cette personne sera force de proposition de solutions aux demandes soumises par les doctorants et les chercheurs. Il assistera les doctorants et les étudiants de master dans la réalisation de leurs outils de calcul scientifique. Il interviendra également dans les activités de recherches interdisciplinaires de l’unité avec d’autres laboratoires.

Toutes les informations à propos des compétences et du profil recherché sont disponibles dans ce document.

Contact

Envoyez votre CV et une Lettre de Motivation à
Monsieur Robert STARAJ
robert.staraj@unice.fr
avec copie à recrutement@unice.fr

Lire la suite