Skip to main content

Club des Partenaires

logo-cealogo-cneslogo-dassault
logo-dgalogo-iffstarlogo-onera
logo-satimologo-thaleslogo-edf
logo-siepellogo-inoveos

Composition, localisation et objectifs scientifiques

Ainsi qu’indiqué dans le document Bilan 2006-2009 du GDR, le Club des Partenaires regroupe industriels et grands organismes dont des préoccupations fortes de recherche et développement ressortent du domaine des ondes. Plus généralement le GDR ONDES, développant une animation scientifique efficace, constitue un lieu d’échange profitable et rare entre partenaires académiques et industriels, notamment sur des sujets en amont. L’exercice 2010-2013 doit permettre de poursuivre et de consolider encore cette action maintenant reconnue.

A ce propos, si la présence de partenaires est forte en région parisienne, elle existe également significativement en de nombreux points du territoire national. Cette répartition géographique se transpose en pratique dans le fonctionnement du Club qui, depuis sa première réunion tenue le 11 mars 2004 au Siège du CNRS, tient depuis toutes ses réunions successivement chez ces différents partenaires.

Le travail mené par le Club des partenaires au sein de ce GDR d’animation scientifique contribue lui aussi à cette animation scientifique globale. Ainsi, les membres du Club des Partenaires se réunissent trois à quatre fois par an chez l’un d’entre eux (10-15 participants) avec des objectifs généraux que l’on peut rappeler ici :

  • Une mise en commun de retours d’informations en provenance des réunions de groupes thématiques et des groupes de travail initiés par le Club.
  • Des suggestions de points de rencontre scientifiques ciblés entre partenaires académiques et partenaires du club, soumises à la Direction du GDR.
  • Un balayage de l’actualité scientifique sur la période considérée (projets ANR retenus dans le domaine Ondes, priorités Ondes affichées dans les PCRD,…).
  • Un lieu d’articulation scientifique avec les autres sociétés savantes dont sont membres les partenaires.
  • Des suggestions de modes opératoires pour ces groupes de travail transmises ensuite auprès de la Direction du GDR.
  • Le cas échéant, des prémices de projets issus du travail de ces groupes pouvant poursuivre, hors cadre du GDR, cette phase initiale d’animation.
  • Une contribution à la vie du GDR (e.g., réunions plénières Interférences d’ondes de Besançon en 2005, de Bordeaux en 2007, et de Paris en 2009).
  • L’ouverture possible du Club à d’autres partenaires.
  • Des visites techniques de présentation et d’échange sur des sujets ciblés.

Nous proposons de poursuivre ces grandes orientations de travail lors de l’exercice 2010-2013 tout en conservant une grande souplesse dans notre mode de fonctionnement. Ainsi, le Club des partenaires n’est pas une structure fermée, sa composition évolue, la photographie 2009 fournie sur la carte précédente n’est pas celle attendue en 2010 et le Club est ouvert, par cooptation à tout nouveau partenaire, grand industriel ou PME PMI, qui effectue soit une démarche individuelle, soit est contacté par un animateur de GT ou encore, qui s’avère sollicité directement par le Club. La limite de cet exercice reste cependant l’équilibre global du financement du GDR qui devrait, à l’idéal, ne pas être supporté à plus de 50% par son Club des partenaires.

En tout état de cause, l’ensemble des partenaires considère que le solide repère commun constitué par le GDR ONDES est la structure pleinement adaptée à des échanges sur des sujets scientifiques amont :

  • entre industriels (identification de sujets communs),
  • entre industriels et académiques (recherche d’actions communes potentielles),
  • source de propositions d’actions communes,

et se propose de poursuivre cette action pendant l’exercice 2010-2013.

Président

Coprésident